Féminitude

Archipels #22

Des ressources piochées ici ou là pour renforcer une culture de lutte et d’action afin de construire un monde plus solidaire, plus juste, plus écologique.
Bonnes découvertes !

POUR ACCÉDER AUX CONTENUS, CLIQUER SUR L’IMAGE

24 heures dans la vie d’une femme

Inspirée de faits réels, la série manifeste H24 rend compte des violences faites aux femmes au quotidien.
Sur une idée de Nathalie Masduraud et Valérie Urrea, 24 films courts, d’après les textes de 24 autrices européennes, interprétés par 24 actrices. Puissantes!
 
Les dispositifs d’aide aux victimes et témoins de violences sexistes et sexuelles, en France et dans le monde: https://www.arte.tv/fr/articles/victimes-de-violences-sexistes-et-sexuelles

Je suis à moi

« T’as décidé que c’était pas moi qui déciderai
Que de toutes façons j’allais céder
Qu’on s’en foutait de c’que j’voulais
T’as dit j’la vois t’as dit j’la veux t’as dit j’la baise …
Tant pis j’la viole
[…]
Mais je suis à moi
J’réclame le pouvoir de dire « non »
Mais j’veux que t’ai l’devoir de l’entendre
Car je suis à moi
De la première à la dernière fois »
 
Oxytocine
 
Texte, réalisation, montage/étalonnage : Julia Maura aka OXYTOCINE

Charte Sport & Trans

La Charte de l’UNESCO garantit depuis 1978 que « la pratique de l’éducation physique et du sport est un droit fondamental pour tou.te.s ».
Trop souvent discriminées, victimes d’agressions verbales et physiques, ignorées ou moquées, les personnes trans et intersexe doivent avoir accès librement et en toute sécurité à la pratique d’un sport ou d’une activité de mieux-être.
Les associations Acceptess-TOUTrans et la Fédération Sportive LGBT+ oeuvrent pour que cette charte puisse être diffusée auprès des associations LGBT mais aussi des institutions sportives. Cette charte garantit aux personnes trans et intersexe la sécurité dans leurs pratiques sportives et la possibilité pour elles d’être accueillies dans un cadre non-discriminant.

Stop aux violences sexistes et sexuelles au travail et dans toute la société !

Pour l’Union syndicale Solidaires, il faut s’attaquer au système patriarcal partout et constamment, dès l’école maternelle, dans la rue, dans les médias, dans les entreprises, au travail comme dans toutes les organisations collectives.
C’est ce système qui « autorise et tolère » socialement les conduites de dominations, de violences envers les femmes et minorités de genres allant jusqu’à la mort de plusieurs dizaines d’entre elles chaque année.
Mobilisons-nous toute l’année et retrouvons-nous dans la rue le 25 novembre!
Les contenus de cette lettre ne s’inscrivent pas nécessairement dans nos mandats syndicaux, cependant ces savoirs et pensées engagées et souvent peu connues permettent de nous nourrir, de bousculer les lignes, de créer des échanges : n’hésitez pas à nous faire part de vos coups de coeurs et coups de gueules.
 
Envie de partager les ressources glanées au fil de vos lectures, écoutes, regards ? Merci de transmettre à solidairesjs@net-c.com

Rejoignez notre newsletter

NE MANQUEZ PLUS NOS DERNIÈRES ACTUS' , Tracts, Etc