Détruire

Archipels #6

Des ressources piochées ici ou là pour renforcer une culture de lutte et d’action afin de construire un monde plus solidaire, plus juste, plus écologique.
Bonnes découvertes !

POUR ACCÉDER AUX CONTENUS, CLIQUER SUR L’IMAGE

à un moment donné pour ne pas crever il n'y a pas d'autre choix que l'affrontement

Comment se défendre face à la violence sociale, à la violence policière ou à l’oppression ? Philosophe et professeur à l’université Paris-VIII de Saint-Denis, Elsa Dorlin a réfléchi à la question. Dans son livre, Se défendre, Elsa Dorlin parle justement d’auto-défense et de la manière dont les populations dominé-e-s ont été dépourvues du pouvoir de se défendre.
Entretien par le bondyblog

nous avons construit ce pays et nous allons le détruire par le feu s'il le faut

Georges Floyd a été tué, le 25 mai, par l’officier de police Derek Michael Chauvin devant trois de ses collègues. L’image de l’agent, son genou appuyé pendant 8 minutes sur le cou de sa victime a fait le tour de la planète. Elle a immédiatement provoqué la plus grande révolte qu’ont connu les Etats-Unis depuis plusieurs décennies.
“Voici six jours et six nuits que le monde regarde ébahi les Etats-Unis d’Amérique. Pour mieux comprendre le soulèvement en cours, nous nous sommes entretenus avec des manifestants et émeutiers de Minneapolis, Chicago, Atlanta et New York.”
Reportage de lundimatin

La Poudre Épisode 21 - Assa Traoré

La Poudre est un podcast produit par Nouvelles Écoutes.
Au micro de Lauren Bastide, Assa Traoré raconte son rôle d’aînée dans une famille de 17 enfants, son lien avec son père, perdu à l’âge de 14 ans,et aux deux premières épouses de celui-ci, son métier d’éducatrice à Sarcelles, la stigmatisation dont sont victimes les jeunes garçons des quartiers populaires, le soir de la mort d’Adama Traoré, les faits qui ont conduit à l’incarcération de deux de ses frères, et son lien au Mali, où son père et Adama sont enterrés.
 Assa Traoré est née en 1985 à Paris. Très jeune, elle s’occupe des plus petits de ses sœurs et frères, issus des premiers mariages de son père. Le 19 juillet 2016, son jeune frère Adama Traoré, qui fête ses 24 ans ce jour-là, perd la vie dans la gendarmerie de Persan après une interpellation à Beaumont-sur-Oise. Dans les heures qui suivent sa mort, sa famille met en cause la responsabilité des forces de l’ordre dans son décès. Les autorités nient. Une bataille judiciaire et médiatique s’ensuit. Assa se consacre entièrement à cette lutte, et devient porte parole de l’association “Justice pour Adama”. En mai 2016, elle co-signe avec la journaliste Elsa Vigoureux “Lettre à Adama”, un ouvrage qui raconte ce combat.
 Pour soutenir l’association “Justice pour Adama”, cliquez ici.

Urgences Violences Policières

Le fonctionnement est simple, si vous êtes témoin, vous passez par l’application pour filmer, les images sont envoyées directement sur des serveurs donc plus de possibilité pour les policier.ère.s d’effacer les vidéos de votre portable. L’Observatoire National des Pratiques et Violences Policières sera ainsi en possession de vidéos qui pourront faire valoir votre version et pourra agir aux côtés des victimes avec un collectif d’avocat.e.s prêt.e.s à les accompagner, ainsi que leur famille, devant la justice.
Pour en finir avec l’impunité policière, on s’organise, on filme chaque comportement déviant ou violent des policier.ère.s et surtout on se défend car c’est un droit fondamental.

17 juin : appel à agir contre la réintoxication du monde!

Partant du constat que nous avons aperçu pour la première fois dans nos existences ce qui serait encore possible si la machine infernale s’arrêtait enfin, in extremi, voici un appel pour agir maintenant concrètement pour qu’elle ne se relance pas.
L’Union syndicale Solidaires signe cet appel avec de nombreuses organisations alliées pour l’avènement d’un autre monde, et appelle à une première série de mobilisations simultanées le mercredi 17 juin, à une première série d’actions, blocages, rassemblements, occupations… Viser sérieusement à se défaire de certains pans du monde marchand, c’est aussi se doter des formes d’autonomies à même de répondre aux besoins fondamentaux de celles et ceux que la crise sanitaire et sociale plonge dans une situation de précarité aggravée.
Nous nous appuierons sur la ténacité des zads, la fougue des gilets jaunes, l’inclusivité et l’inventivité des grèves et occupations climatiques d’une jeunesse qui n’en peut plus de grandir dans un monde condamné. Nous agirons en occupant l’espace adéquat entre chaque personne et pourquoi pas masqués.es quand cela s’avère nécessaire pour se protéger les un.es les autres, mais nous agirons !

Les contenus de cette lettre ne s’inscrivent pas nécessairement dans nos mandats syndicaux, cependant ces savoirs et pensées engagées et souvent peu connues permettent de nous nourrir, de bousculer les lignes, de créer des échanges : n’hésitez pas à nous faire part de vos coups de coeurs et coups de gueules.
 
Envie de partager les ressources glanées au fil de vos lectures, écoutes, regards ? Merci de transmettre à solidairesjs@net-c.com

Rejoignez notre newsletter

NE MANQUEZ PLUS NOS DERNIÈRES ACTUS' , Tracts, Etc