Peau noire

Archipels #8

Des ressources piochées ici ou là pour renforcer une culture de lutte et d’action afin de construire un monde plus solidaire, plus juste, plus écologique.
Bonnes découvertes !

POUR ACCÉDER AUX CONTENUS, CLIQUER SUR L’IMAGE

Peau noire, masques blancs

En 1952, le psychiatre Frantz Fanon (trop peu connu en France mais auteur important des décolonisations et des mouvements de révolte contre les dominations raciales, notamment en Algérie et aux Etats-Unis) estimait que le racisme était un problème d’avenir. Près de 70 ans plus tard, cette affirmation semble encore vraie. L’affiche de la Préfecture de Martinique, désormais retirée, concernant la distanciation physique en est un exemple. Un exemple aussi que ce racisme n’est pas une simple problématique de pensée individuelle mais un rapport de domination institué. Dans cet essai, Frantz Fanon décrypte et explique certaines racines de ce mal.
L’humour et le talent littéraire de Frantz Fanon permet une lecture plutôt agréable de cet essai.

La vie s'écoule

Morceau phare de l’album “Le temps payé ne revient plus” du groupe René Binamé.
Un petit film en super 8, tourné dans une plaine de jeu fantôme, au pied de la tour de Mont Fat sur les hauteurs de Dinant.

Se réapproprier sa propre langue pour s'émanciper

En Belgique comme en France, il y a une tendance à ce que les standards de la langue des classes supérieures s’imposent au reste de la société. Sociologue, intervenant au P.H.A.R.E. pour l’égalité (un organisme d’action-recherche, de formation et d’éducation populaire basé à Lille), coauteur du « Dictionnaire des dominations de sexe, de « race », de classe », Jessy Cormont attire notre attention sur les conséquences de cette domination par le langage. Et sur les enjeux de réappropriation linguistique par les classes populaire.
Entretien par agir par la culture

Dans la rue pour la régularisation de tous et toutes les sans-papiers

La Marche des Solidarités appelle à une nouvelle journée de manifestations le samedi 20 juin à l’occasion de la Journée mondiale des réfugié.e.s.
Les Sans-Papiers ont montré le 30 mai leur capacité à se mobiliser, leur courage et leur détermination.
 
Joignons-nous à leur combat!
Les contenus de cette lettre ne s’inscrivent pas nécessairement dans nos mandats syndicaux, cependant ces savoirs et pensées engagées et souvent peu connues permettent de nous nourrir, de bousculer les lignes, de créer des échanges : n’hésitez pas à nous faire part de vos coups de coeurs et coups de gueules.
 
Envie de partager les ressources glanées au fil de vos lectures, écoutes, regards ? Merci de transmettre à solidairesjs@net-c.com

Rejoignez notre newsletter

NE MANQUEZ PLUS NOS DERNIÈRES ACTUS' , Tracts, Etc